Livraison offerte dès 70€ - Retrait boutique gratuit
Pochon en coton bio offert pour toute commande

Couperose : symptômes et traitement naturel

Il n’est pas rare de voir apparaître quelques rougeurs sur notre visage lorsque nous ressentons une forte émotion ou un changement de température assez brusque. Si ces rougeurs persistent et sont accompagnées d’autres symptômes, il se peut que la couperose en soit la cause. C’est une affection cutanée qui atteint aujourd’hui de plus en plus de personnes, et plus de 6000 d’entre elles ont déjà réalisé un diagnostic de peau chez Laboté. 

Alors, quels sont les symptômes de la couperose ? Comment les apaiser ? Quelle routine adopter au quotidien ? Nos experts Laboté vous répondent.

Qu'est-ce que la couperose ?


La couperose, un trouble vasculaire


La couperose est avant tout un trouble vasculaire qui vient toucher la peau principalement au centre du visage et parfois sur le haut du torse. 

Les sphincters musculaires, qui règlent la taille des vaisseaux sanguins, peuvent s'abîmer. C’est cette fragilisation qui donne lieu à une compression moins puissante et moins efficace des parois, qui se traduit par une mauvaise diminution de la taille des vaisseaux sanguins. La circulation sanguine se retrouve perturbée et le sang va se stocker de manière anormale : c’est en partie à ça que nous devons l'apparition des rougeurs.

La Pré-rosacée :

Cette phase est marquée par des rougeurs (les fameux « flushes » ou « bouffées de chaleur érythémateuses ») au niveau du nez et des joues. Elles s’accompagnent souvent d’une sensation de brûlure et de picotements désagréables. Elle se manifeste ponctuellement, avant de se dissiper.

La rosacée vasculaire ou Couperose :

C’est l’étape de l’érythrose (les rougeurs sont permanentes), puis de la couperose. Les rougeurs sont parcourues par de petits vaisseaux sanguins rouges ou violets qu’on appelle les télangiectasies. Elle se présente parfois sous la forme d’un œdème, avec un gonflement léger de la rougeur.

La phase inflammatoire :

C’est la rosacée à proprement parler. Aux symptômes précédents s’ajoutent des papules et pustules (ces sortes de boutons rouges) sur toute la zone centrale du visage. On parle d’acné rosacée par abus de langage. En vérité, ce phénomène n’a rien à voir avec de l’acné, car les follicules pilo-sébacés ne sont pas atteints.

La phase tardive :

Nommé rhinophyma, ce quatrième palier est heureusement rare. L’inflammation chronique et le grossissement des glandes sébacées génèrent un épaississement de la peau autour du nez.

Vous vous reconnaissez dans ces symptômes ? Si vous désirez savoir comment apaiser ces rougeurs au visage, nous vous incitons à prendre rendez-vous rapidement avec un médecin dermatologue. En tant qu’affection, la rosacée nécessite plus qu’une routine beauté adaptée.

Comment la reconnaître ?

Les symptômes

La couperose est définie par plusieurs signes visibles à l'œil nu. Cela peut commencer par des “flush”, des sortes de plaques roses à rouges accompagnées de sensation de chaleur, qui apparaissent principalement sur la partie centrale du visage : joues, nez, front… Au début, elles peuvent n'apparaître que brièvement dans certaines conditions, avant de disparaître.  Mais lorsque ces plaques deviennent permanentes, on parle d’érythrose : on a alors à faire à un stade plus avancé de la couperose. 

Ce qui caractérise principalement cette affection cutanée, c’est l’apparition de tout petits vaisseaux sanguins, rouges ou violets, sur les ailes du nez ou encore les joues. On appelle ce phénomène les télangiectasies.


Les causes et les facteurs aggravants

Les causes ne sont pas encore bien connues, mais plusieurs recherches penchent sur :

  • une cause génétique : les personnes à la peau claire et aux yeux clairs seraient plus touchées ;
  • une sur-réactivité des petits vaisseaux sanguins face à la chaleur ;
  • la présence excessive d’un acarien qui serait présent sur la peau, le Demodex (qui joue plutôt un rôle en cas de rosacée) ; 
  • une cause digestive : des études montrent que les personnes qui présentent de la couperose ont aussi souvent des troubles intestinaux ou/et stomacaux ; 
  • une ou des cause(s) environnementale(s) : pollution, perturbateurs endocriniens, substances nocives… 

En revanche nous avons une meilleure connaissance des facteurs aggravants de la couperose :

la chaleur : météo, bain, douche, plat ou boisson, l’organisme n'apprécie d’être confronté à une température trop élevée ;

  • l’exposition au soleil : il faut veiller à appliquer un bon filtre solaire et à ne s’exposer qu’aux heures où les rayons du soleil sont plus doux pour votre peau ;
  • l’exposition au vent et au froid : la peau étant fragilisée par ces deux conditions météorologiques, elle n’en sera que plus sensible ;
  • l’alcool, les plats trop épicés ou relevés : ces ingrédients risquent de provoquer des réactions inflammatoires et d’activer ou de renforcer les rougeurs ;
  • les exercices physiques trop intenses, la fièvre : votre température corporelle augmente et amplifie ou active le phénomène de couperose ;
  • les émotions : on sait depuis quelque temps que de fortes émotions et le stress ont un effet sur bien des facettes de notre organisme, et la peau en fait partie.

Votre bilan cutané offert lors d'une consultation naturo-beauté avec nos experts naturopathes .


Comment traiter la couperose naturellement ?


Une routine cosmétique adaptée


Il est nécessaire d’apprendre à décrypter les ingrédients qui se trouvent dans nos produits de beauté. Il est d’autant plus important pour les peaux sensibles d’adopter une routine cosmétique qui respecte la peau, avec des actifs apaisants et hydratants, et sans actifs trop abrasifs ou sensibilisants. 

Chez Laboté, nous vous proposons un protocole en deux temps.

Des soins essentiels :

  • Le matin, rafraîchir la peau à l’aide d’une eau florale. Nos expert.e.s vous recommandent la mauve. Favorite des peaux fragiles, elle est bien connue pour soulager les petites irritations.
  • Pour hydrater votre peau, appliquez la Crème de Jour anti-rougeurs à base de Ginkgo Biloba et Calendula enrichi en principes veinotoniques et vasoprotecteurs.
  • Le soir, privilégiez une huile démaquillante au bleuet et au thé vert, infiniment plus respectueuse de votre microbiote qu’un détergent moussant ou qu’une eau micellaire.

Des soins complémentaires :

  • Le soir, nos experts recommandent une Crème de Nuit apaisante à base de Nigelle et de Camomille.
  • En complément, appliquez en alternance le masque apaisant, riche en argile violette et allantoïne et le masque hydratant, concentré en acide hyaluronique. Une synergie parfaite pour apaiser les peaux sensibilisées par la couperose.

L'eau florale de mauve apaisante

filled-starfilled-starfilled-starfilled-starfilled-star
17
Eau Florale de Mauve apaisante
Lotion apaisante concentrée 100% naturelle, idéale pour les peaux sensibles et fragiles.26.00
Voir plus

L'infusion florale purifiante bleuet et thé vert

filled-starfilled-starfilled-starfilled-starfilled-star
17
huile démaquillante purifiante apaisante
Huile démaquillante et nettoyante, assainit en douceur le microbiote cutané et apaise les peaux sensibles. Idéale pour les peaux sujettes à l'acné hormonale ou à la couperose.À partir de 24.00
Voir plus

La crème de jour anti-rougeur ginkgo biloba et calendula

filled-starfilled-starfilled-starfilled-starfilled-star
1
creme jour anti rougeurs couperose
Idéale pour les peaux sensibles sujettes à la couperose. Agit sur les rougeurs et renforce la barrière cutanée.À partir de 36.00
Voir plus

La crème de nuit apaisante nigelle et camomille

starstarstarstarstar
0
crème nuit apaisante nigelle et camomille
Idéale pour les peaux exigeantes et hyper-sensibles. Apaise et assainit le microbiote.À partir de 36.00
Voir plus

Le masque apaisant à l'allantoïne

filled-starfilled-starfilled-starfilled-starstar
2
Masque visage apaisant allantoïne
À base d'argile violette naturelle et d'allantoïne. Apaise les rougeurs et les zones réactives, hydrate la peau.À partir de 14.00
Voir plus

Le masque hydratant à l'acide hyaluronique

filled-starfilled-starfilled-starfilled-starfilled-star
2
Masque visage hydratant acide hyaluronique
À base d'argile blanche naturelle et d'acide hyaluronique. Hydrate en profondeur et reminéralise la peau.À partir de 14.00
Voir plus


Les conseils de nos experts naturopathes. 


Prendre soin de sa peau, c’est avoir une bonne routine de cosmétiques certes, mais également une bonne routine de vie. L’alimentation, le sommeil, la gestion du stress, la pratique d’activité physique… Toutes ces facettes de notre quotidien entrent également dans l’équation afin d’améliorer l’aspect de notre peau. 

L'activité physique

L’activité physique est importante afin de favoriser une meilleure circulation sanguine et lymphatique, et afin de mieux s’oxygéner. Tous ces paramètres vont permettre de diminuer l’inflammation et la stagnation des humeurs et des toxines qui peuvent survenir en cas de couperose ou de rosacée. Néanmoins pour les personnes concernées par ces affections cutanées, il convient d’exercer une pratique douce afin de ne pas trop augmenter la température corporelle et créer des flush (ou de les empirer). La natation, l’aquagym, le yoga, le trampoline, le vélo… ou juste de la marche peuvent suffire si vous en pratiquez au moins 30 minutes tous les jours. 

Mais puisqu’il est un peu plus difficile de faire de l'activité physique avec le visage (sauf si vous pratiquez le Yoga du Visage !), il est important de correctement drainer cette partie du corps.

Je vous montre plus en détail un protocole de drainage lymphatique pour le visage ici (vous retrouverez les indications et les contre indications pour le pratiquer au cours du visionnage de la vidéo).

L'alimentation

Le principe est d'éviter les aliments qui vont créer une inflammation. C'est la raison pour laquelle on recommande de limiter voire d'éliminer certaines catégories d'aliments :

  •  Les sucres raffinés, utilisés notamment en pâtisserie industrielle, en confiserie. Il est préférable de cuisiner ses propres desserts avec du sucre à index glycémique bas (sucre de coco, sirop d'agave, stévia verte...).
  • Le gluten et les laitages animaux sont à limiter fortement. Ils font partie des aliments les plus inflammatoires et je vous recommande de faire un régime d’un mois sans afin d’étudier la manière dont votre corps y réagit.
  • Il en est de même pour les plats industriels, souvent gras, surchargés en conservateurs... La cuisine faite maison est toujours préférable !
  • Les graisses trop cuites, en trop grande quantité, ou indigestes.
  • L’alcool, le café et le tabac vous seront défavorables et peuvent créer des flush plus fréquents. 
  • Les charcuteries, souvent trop grasses, trop salées et truffées de conservateurs, doivent être évitées au maximum.
  • La viande rouge doit aussi être nettement limitée.
  • Les boissons ou plats trop chauds. Il vaut mieux manger et boire tiède. 
  • Les épices trop relevées. 

Nous vous recommandons également de faire attention aux aliments que vous même ne tolérez pas en dehors de ceux cités et qui peuvent créer des réactions.

Vous avez par contre des aliments riches en vitamines, minéraux et oligo-éléments que vous pouvez intégrer dans votre quotidien si vous souhaitez donner un coup de pouce à votre organisme afin d’améliorer les rougeurs. Je partage avec vous une liste non exhaustive de ces alliés : 

  • La vitamine B : les céréales complètes, les légumineuses, les oléagineux, l’ail, l’oignon, les poireaux, les graines germées…
  • Le zinc : les céréales complètes, les shiitake, les œufs, les huîtres, les lentilles, les pois chiches, les graines de courge/sésame/lin…
  • La vitamine A : la patate douce, la carotte, le potiron, les épinards, les œufs, la salade romaine, la laitue…
  • Et de manière générale : les crucifères, le gingembre, le curcuma, les artichauts, le persil, le romarin, les fruits rouges, les pommes… 

La gestion du stress et des émotions

Nous savons depuis quelque temps que le stress et les émotions ont un impact direct sur notre organisme et donc sur notre peau. Afin de limiter les érythèmes, il est intéressant d’apprendre à traverser avec plus de fluidité les moments qui nous sont un peu plus difficiles. 

Cela peut se faire grâce à l’aide d’un psychopraticien (psychiatre, psychologue, psychothérapeute…), d’un sophrologue, d’un coach ou encore d’un professeur de yoga

Mais vous pouvez également apprendre à gérer le stress et les émotions de chez vous ! Il est intéressant de travailler sur sa respiration, et de pratiquer notamment cet exercice lorsque vous sentez que votre coeur et/ou votre esprit s’emballent : 

La cohérence cardiaque : 

La cohérence cardiaque est une pratique qui permet la gestion du stress et des émotions et nous la couplons à un exercice de respiration. Il suffit de la pratiquer 3 fois par jour en faisant 6 respirations par minute et pendant 5 minutes. Elle se pratique avec la respiration ventrale. Respirez en imaginant le ventre qui se gonfle et qui se dégonfle comme un ballon.

Respiration par le nez, mains sur le ventre.

À chaque inspiration, laissez  le ventre se gonfler lentement.

À chaque expiration, laissez le ventre se dégonfler doucement.

Au départ, commencer par percevoir le mouvement du ventre.

Gonflez lentement mais franchement le ventre puis expirez à fond en rentrant le ventre avec une contraction des muscles abdominaux.

Le temps d’expiration est plus long que le temps d’inspiration.

Main droite sur la poitrine et main gauche sur le ventre.

Vérifiez que seule la main gauche bouge, la main droite sur la poitrine reste immobile.

Peau sensible : nos conseils

DÉCOUVRIR

Booster l'éclat naturel de votre peau en hiver

DÉCOUVRIR